Aller au contenu principal

L’âge de la fabrique du consentement (propagande)

PRÉSENTATION

Notre publication d’hier 28 07 2020 s’intitulait: La propagande n’est pas l’apanage des régimes autocratiques. Son terreau : l’absence d’espace public de débat

LIEN DE L’ARTICLE : https://metahodos.fr/2020/07/28/la-propagande-nest-pas-lapanage-des-regimes-autocratiques-son-terreau-labsence-despace-public-de-debat/

Vous êtes plusieurs milliers à avoir lu cette publication, et dans le prolongement, nous vous proposons cette vidéo de David COLON.

LIEN DE LA VIDÉO : CLIQUEZ SUR L’IMAGE CI DESSUS ( ou https://youtu.be/gtZrOuXMKQQ )

L’actualité de la propagande

Nous écrivions que dans un monde numérique où l’information est un enjeu important, la propagande est plus que jamais d’actualité : désinformation, manipulation, rumeurs et théories du complot sont relayés sur internet et les réseaux sociaux.

Nous vous présentions – en seconde partie de notre publication – une interview donnée au Point par l’historien David COLON, universitaire, qui considère que c’est aujourd’hui que culmine la propagande. ( titre de l’article du Point: David Colon : « Nous sommes entrés dans une ère de propagande totale »)

C’est l’absence de débat public et la faiblesse des médias qui sont les principales causes de la désinformation.

Il cite deux exemples récents :

  • Aux Etats Unis : la campagne de propagande conduite par les soutiens de Donald Trump,…
  • En France : tous les efforts de la communication gouvernementale ont visé, depuis plusieurs semaines, à pousser les gens à ne pas aller manifester avec les Gilets jaunes. ( l’interview ici reproduite est de janvier 2019, rappelons- le)

La VIDÉO insiste sur la fabrique du consentement

En l’absence d’espace public de débat, il est facile de tirer profit des nouvelles techniques de communication créant le « cloisonnement, le fractionnement et l’ensauvagement de nos sociétés ».

Le Big data et les sciences cognitives donnent à la propagande une force nouvelle et décuplée.

Les solutions proposées par David COLON :

  • Restaurer le débat public,
  • Sauver les médias en les redant indépendants des pouvoirs économiques et politiques (au sens de Julia Cagé)
  • Modifier le financement de la vie publique pour réduire l’influence des ressources économiques et industrielles,
  • Aider à décrypter et comprendre  les techniques et mécanismes pour développer l’esprit critique des citoyens et les doter d’outils d’auto défense intellectuelles.

Sur ce dernier point, je rappellerai ici le souhait qu’avait en son temps exprimé – en direction des autorités de l’Education Nationale et en vain – Robert MALLET, ancien Recteur de Paris et de Picardie, Poète et Écrivain : il faut apprendre à « lire » les images, les vidéos, la télévision…Aujourd’hui, il faut y ajouter les réseaux sociaux.

Armand FLAX et T.hierry LIDOLFF

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :