Aller au contenu principal

Biopolitique liberticide. 1999: Sloterdijk écrit les « Règles pour le Parc Humain ». 2021: La Chine construit des blocs d’isolement radical.

BILLET

Les mesures d’exception utiles et liberticides  : vers une république à libertés limitées ?

LE « PARC HUMAIN » construit en Chine ?

Sommaire:

  1. – Actualité
  2. – Le recours à la biopolitique : : ORWELL…PUIS FOUCAULT, OU SLOTERDIJK
  3. – PETER SLOTERDIJK et le » Parc Humain »
  4. – La Chine construit un énorme Parc
  5. – La Vidéo du chantier
  6. – Voir les publications antérieures sur Peter Sloterdijk
  7. – Voir les publications antérieures sur Michel Foucault
  8. LA LISTE DES RESTRICTIONS

1.ACTUALITE .

Depuis trois semaines les informations  et les annonces les plus contradictoires – d’une part  sur la capacité  à vacciner, d’autre part sur les restrictions nouvelles – sont distillées par les ministres, le porte parole, le 1′ Ministre, le président  lui-même  qui varie chaque jour sur le moment où il parlera aux français

Le locataire de l’Élysée met-il en scène le drame que vit sa Personne dans la Fonction qu’elle devrait habiter ?

Et ne renforce-t-il cette dramaturgie en retardant une décision qui s’impose pourtant depuis un certain temps, alors que la gouvernance est mise en échec par les désaccords profonds entre les membres de l’exécutif ?

Les restrictions pèsent assurément  sur nous. Mais les informations  fausses, imprécises, variables…créent peurs, anxiétés,  désespoirs…qui sont certainement plus graves. Tout cela crée une usure de l’âme, selon l’expression de Boris Cyrulnik.

Un sondage donnera du courage ?

En effet d’après un sondage, paru dans le Figaro, 50 % des français approuveraient un 3′ confinement. Les sondages sur l’acceptation de la vaccination n’ont-ils pas également modifié les postures et décisions publiques ? Combien de temps peut on user et abuser ainsi de la peur et de la sidération sans changer – de fait – de régime et/ou sans conduire à un « effondrement » ?

Il en est de même  du vivre ensemble  qui se  délite chaque jour davantage. La vie démocratique est quasi inexistante pour les français qui ne se parlent plus, ne se saluent plus, ne se sourient plus – de fait.

En plus des gestes dit « barrières » et de l’obligation du port du masque, de l’incitation (paradoxale) au dépistage (tests) et à la vaccination,  diverses restrictions – réglementées ou de fait – de libertés pèsent – ou ont pesé à un moment ou à un autre –  sur les citoyens.

La LISTE de ces restrictions

étable dans son détail par un de nos  contributeurs ( merci Jean-Baptiste Jung ) nous permet mieux de saisir le nombre d’entraves – plus de 50 – et l’ampleur de leur impact sur nos activités, nos émotions, nos désirs, nos joies, nos peines.

  • obligation d’isolement, assignation à résidence,
  • interdiction de visite des personnes  hébergées en Ehpad,
  • Interdiction  de visite aux personnes à leur domicile, en particulier  les personnes âgées,
  • incitation à ne pas appeler le Samu,
  • à ne pas se présenter aux urgences,
  • restriction pour l’accueil en hôpital pour des soins non liés au Covid,
  • restriction des consultations (en présentiel) chez un généraliste,

LISTE COMPLETE REPRODITE EN FIN DE PUBLICATION

Les mesures d’exception qui se multiplient et s’alourdissent pour combattre la pandémie sont aussi utiles que liberticides ! Restriction des libertés de circuler, de se rassembler, de commercer, de travailler, d’étudier, de voter : c’est la « Déclaration universelle des droits de l’homme » de 1948 qui est mise entre parenthèses.



2.Le recours à la biopolitique
: ORWELL…PUIS FOUCAULT, OU SLOTERDIJK

L’expression du concept de « biopolitique », popularisé par Michel Foucault dans La Volonté de Savoir .

Concept refaçonné par Giorgio Agamben dans sa série Homo Sacer, pose une distinction entre la vie « biologique », nommée par les Grecs zoe, et la vie « politique », permise par la maîtrise du langage, nommée bios.

Agamben explore cette dichotomie à partir de laquelle se fonde selon lui le pouvoir souverain. En ce qu’il ne s’occupe a priori que du bios (bios politicon, vie dans la cité) mais peut aussi en dernier recours atteindre la zoe, le pouvoir souverain – qui revendique le monopole de la violence physique – « fonde » un corps biopolitique.

D’Auschwitz à Guantanamo, l’État peut créer des zones dans lesquelles les individus n’ont plus de droits fondamentaux ou politiques (et perdent donc leur vie en tant que bios), tout en restant sujets à la violence de l’État organisée par ce même droit. Ils deviennent vulnérables jusque dans le fonctionnement vital de leurs corps (zoe).

3.PETER SLOTERDIJK

En 1999, Peter Sloterdijk, l’un des principaux philosophes de notre époque publiait « Règles pour le parc humain » et La Domestication de l’être .

Comment les élites vont-elles « dompter » les troupeaux humains du XXIe siècle ? Non par l’éducation morale mais par le recours à la biopolitique… Derrière la provocation explicite, Peter Sloterdijk allait lancer le débat sur le posthumain.

Peter Sloterdijk est un provocateur qui fait de la philosophie à « coups de marteau » selon l’expression de Friedrich Nietzsche.

Le philosophe allemand signe un coup d’éclat en publiant un petit texte d’à peine quarante pages, Règles pour le parc humain. Sous une formulation obscure et alambiquée, P. Sloterdijk présente quelques idées-forces aussi simples qu’ahurissantes:
• L’humanisme, défini comme « une façon de créer des amitiés à distance par l’intermédiaire de l’écriture », est né de l’écrit et a été diffusé par les livres.
• La littérature étant condamnée par les autres médias de masse, l’humanisme est donc en voie de disparition.
• Or, l’humanisme était une façon d’éduquer, de discipliner, de « domestiquer » les gens…

Cette publication des « Règles pour le parc humain » avait fait scandale à l’époque, et suscité, en Allemagne comme en France, un débat sur les questions de la technologie génétique  et de la bioéthique, et donné lieu notamment à une controverse  entre Habermas et Sloterdijk, suite à laquelle Habermas avait précisé ses positions dans un ouvrage consacré à  L’avenir de la nature humaine , publié en 2001 en Allemagne et traduit en français en 2002 chez Gallimard.

Comme l’a souligne Yves Michaud dans l’ouvrage qu’il a consacré au philosophe allemand , le titre même de l’essai est ambigu est d’emblée inquiétant. Il peut en effet se référer « aussi bien au zoo humain, aux parcs de loisirs et à thème du type Disneyland, aux camps de concentration et de regroupement qu’aux parcs aménagés par les hommes pour y abriter leur détente dans la sérénité, leurs jeux esthétiques et leurs rapports poétiques à la nature. » 

Dans le récit de Sloterdijk, les frontières entre l’homme et la technique seront complètement bouleversées, mais les frontières entre l’homme et la nature persisteront… Son interprétation de l’anthropogenèse est le fruit d’un ensemble d’anthropotechniques (ce qui marque sa différence d’avec toute la tradition de l’humanisme philosophique), mais, elle ne devient jamais une réelle hétérogenèse parce que les échanges entre l’homme et la nature sont presque toujours lus en termes d’opposition, de domestication ou de maîtrise…

Les Règles pour le parc humain s’inscrivent dans un ensemble de textes où Sloterdijk formulait dans les mêmes années un diagnostic des temps postmodernes . Dans ce dernier ouvrage, notamment, Sloterdijk montrait que la technique engendre une nature artificielle et un homme aux capacités élargies par d’innombrables prothèses.

Il en appelait, à la suite de Simondon, à une ontologie de ces nouveaux êtres techniques que la pensée prétechnique n’est pas en mesure de construire. Construire cette nouvelle ontologie signifie proposer une anthropologie qui puisse montrer la compénétration étroite entre les dispositifs techniques de toute sorte et les processus d’hominisation.

Le récit de cette hominisation proposé ainsi dans les Règles pour un parc humain est axé sur la rupture entre la nature et l’homme qui affirme sa propre existence en la niant et en l’exploitant. Il reprend ainsi à son compte, malgré ses critiques, l’affirmation heideggérienne selon laquelle « le mode d’être de l’humain lui-même est au contraire différent, par essence et par son trait ontologique fondamental, du mode d’être de toutes les autres créatures végétales et animales, car l’homme a un monde et il est dans le monde, tandis que la flore et la faune ne sont que haubanées dans les environnements qui les entourent respectivement »  

4.La Chine construit un énorme parc de pavillons destinés à maintenir jusqu’à 4160 personnes en isolement.

Sans, bien entendu, faire de rapprochement direct avec la pensée,  l’intuition ou la provocation du philosophe, Mercredi 20 janvier 2021, on a pu entendre sur France Bleu une émission de  Marine Laugénie, qui évoque le  centre de quarantaine en construction. Lui assigne t on également – ou principalement – un rôle de dissuasion par la peur ? La question doit être posée.

Depuis le 13 janvier, des centaines d’ouvriers se relaient 24 heures sur 24 sur ce chantier situé à 300 km au sud de Pékin, dans la province du Hebei. Ce vaste centre de quarantaine, destiné à isoler les cas contact, devrait être prêt d’ici quelques jours selon les autorités.

Le foyer en cours à Shijiazhuang, ville de 11 millions d’habitants, a poussé les autorités à y construire un vaste centre de quarantaine pour isoler les personnes à risque. Des centaines d’ouvriers aidés de grues assemblent des chambres préfabriquées blanches sur un vaste terrain terreux en banlieue de la ville. La chaîne de télévision d’État chinoise CGTN a diffusé des images de ce chantier gigantesque.

Pas de lumière naturelle, du jour ou de la nuit,  pas d’espaces extérieurs, pas de fenêtres, mais le WIFI.

Le centre de quarantaine en construction à Shijiazhuang est truffé de systèmes de surveillance et de contrôle et ne dispose pas de fenêtres.  Il sera doté de :  salles de bain, d’eau chaude, du Wi-fi et de l’air conditionné.

On ne sait pas si ce sont des cellules individuelles (ou familiales) à l’intérieur…des capsules de type hôtelier ? Y a t il des activités culturelles, sportives, ou autres possibles ?

Au total, n’y a t il pas davantage de contraintes qu’en milieu carceral ? ( ex: formation, activité economiques, promenade, …)

Une fois achevé, dans quelques jours selon les médias, il permettra d’héberger  4160 personnes. Sa construction a commencé le 13 janvier, dans un contexte d’émergence de petits foyers de Covid-19 dans des villes du nord de la Chine.

5. LA VIDEO DU CHANTIER :

https://youtu.be/7YFW3T-cvDc

https://www.francetvinfo.fr/image/75wef2gis-0d0f/1440/810/22961167.png

6.VOIR NOS PUBLICATIONS RELATIVES A PETER SLOTERDIJK

https://metahodos.fr/2020/06/14/peter-sloterdijk-clairvoyant-et-sulfureux/

https://metahodos.fr/2020/11/01/peter-sloterdijk-lhumour-ce-vaccin-civique/

https://metahodos.fr/2020/06/09/cynisme-et-populisme/

https://metahodos.fr/2020/06/20/peter-sloterdijk-la-fiscalite-obligatoire-abolit-le-citoyen/

7.VOIR NOS PUBLICATIONS RELATIVES A MICHEL FOUCAULT

https://metahodos.fr/2020/12/26/entretien-fiction-avec-michel-foucault-jai-vole-le-feu-aux-dieux-pour-allumer-lapocalypse-de-loccident/

https://metahodos.fr/2020/10/03/du-sida-au-covid-19-les-lecons-de-la-gestion-des-epidemies-et-retour-sur-la-peste-avec-michelfoucault/

https://metahodos.fr/2020/09/16/la-depreciation-du-vrai-ruine-notre-monde-commun/

https://metahodos.fr/2020/08/16/relire-michel-foucault-le-gouvernement-de-soi-et-des-autres-et-la-parresia/

https://metahodos.fr/2020/08/16/relire-f-kaplan-et-p-engel-et-retrouver-alain-et-foucault-gouvernes-mais-pas-trop/

https://metahodos.fr/2020/04/12/penser-vivre-et-partager-lenfermement-avec-5-philosophes/

8.La LISTE de ces restrictions

étable dans son détail par un de nos  contributeurs ( merci Jean-Baptiste Jung ) nous permet mieux de saisir le nombre d’entraves – plus de 50 – et l’ampleur de leur impact sur nos activités, nos émotions, nos désirs, nos joies, nos peines.

  • obligation d’isolement, assignation à résidence,
  • interdiction de visite des personnes  hébergées en Ehpad,
  • Interdiction  de visite aux personnes à leur domicile, en particulier  les personnes âgées,
  • incitation à ne pas appeler le Samu,
  • à ne pas se présenter aux urgences,
  • restriction pour l’accueil en hôpital pour des soins non liés au Covid,
  • restriction des consultations (en présentiel) chez un généraliste,
  • report du second tour des  élections municipales, sans tespecter l’ecart Constitutionnel,
  • puis report, voire annulation des élections régionales et départementales,
  • fermetures administratives et activités économiques  interdites,
  • fermeture des écoles, de l’ université,
  • réquisitions,
  • Interdiction de toute sortie du domicile pendant le couvre-feu,
  • traçage numérique,
  • signalement des  contacts,
  • Suspension des services essentiels ( sauf alimentation, tabac, jeux de hazard, chasse, …)
  • suspension des activités culturelles et intellectuelles : théâtre, cinema, expositions, spectacles, concerts, colloques, conférences, bibliothèques, librairies, clubs de réflexion, thinktank…
  • des activités  sportives,
  • des relations conviviales, restaurants et bars, lieux de loisirs, et parcs, rives et plages, forêts et prés…
  • restrictions relatives aux rites et cérémonies d’enterrement, de mariage…
  • interruption du fonctionnement des tribunaux,
  • règlementation des déplacements domicile travail,
  • travail à domicile,
  • restriction au choix libre des congés,
  • restriction des réunions,
  • contrôles policiers des autorisations de déplacement,
  • contrôle aux frontières,
  • quarantaine à l’intérieur du pays,
  • comme à l’extérieur…
  • projet de passeport traçant la vaccination et le dépistage,
  • projet de conditionner les déplacements à la présentation du passeport aux autorités de police et de douane…
  • limitation des manifestations,
  • fermeture des lieux de culte,
  • restrictions aux voyages et départs en vacance ou week week-end
  • consigne de ne pas parler dans le métro, du fait de l’obligation – de fait – de ne pas respecter les distances,

Les mesures d’exception qui se multiplient et s’alourdissent pour combattre la pandémie sont aussi utiles que liberticides !

Restriction des libertés de circuler, de se rassembler, de commercer, de travailler, d’étudier, de voter : c’est la « Déclaration universelle des droits de l’homme » de 1948 qui est mise entre parenthèses.

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :