Aller au contenu principal

Palinodie subite ? BAYROU: Sauver la Démocratie contre l' »hyperpuissance » du président… »UN HOMME SEUL AVEC SA MAJORITÉ HÉGÉMONIQUE »

« UN HOMME SEUL AVEC SA MAJORITÉ HÉGÉMONIQUE »

et sans que cela donne de l’efficacité=té à l’action publique indique F Bayrou au Figaro.

Le président du MoDem ne veut pas que l’instauration de la proportionnelle dès 2022 soit abandonnée par l’exécutif. Il porte un diagnostic d’une rare sévérité sur l’exercice du pouvoir par le président et sa majorité. Il réclame la proportionnelle.

« Il y a là une question démocratique fondamentale », indique t il dans le Figaro.

Il conteste également que l’on ait « splendidement écarté « le vote par correspondance. Ce «  »refus étant « symptôme de névroses« …

Voir nos publications relatives à la proportionnelle qui était – rappelons le – le prix du soutien à Macron ( un grand nombre de députés bayrouistes attendus ) négocié par de Sarnez. La patience de Bayrou a été mise à dure épreuve depuis 4 ans…et le ( nouveau ) reniement du président est presque entièrement consommé.

https://metahodos.fr/2021/01/24/procureur-lui-aussi-bayrou-interpelle-par-ecrit-le-president-de-la-republique-sur-la-proportionnelle/

https://metahodos.fr/2021/01/22/proportionnelle-la-promesse-trahie-de-macron-liberation/

https://metahodos.fr/2021/01/19/les-promesses-nengagent-qu-ceux-qui-les-ecoutent-apostasie-a-present-la-proportionnelle/

https://metahodos.fr/2020/10/01/proportionnelle-nouveau-reniement/

https://metahodos.fr/2020/09/09/l-ambitieuse-reforme-institutionnelle-promise-il-restait-la-proportionnelle/


MISE A JOUR 26 01 21 INTERVENTION SUR FRANCE INTER

« Le Parlement de jour en jour est de plus en plus déconsidéré. Il est tellement déconnecté de la réalité du pays qu’un très grand nombre de citoyens s’en détournent » 

« Le parlement est de jour en jour déconsidéré »

Le président du MoDem surenchérit : « Le parlement est de jour en jour déconsidéré. La composition du Parlement avec l’hégémonie d’une seul parti est tellement déconnectée de la réalité du pays que les citoyens s’en détournent », estime-t-il. Répondant à Christophe Castaner, opposé à la proportionnelle car il ne veut pas « faire rentrer 100 députés RN au Parlement », François Bayrou estime que « cette formule ne correspond pas à une pensée équilibrée ». 

…le pire, c’est qu’on invente des comités tirés au sort dont on ne connaît pas les membres, les idées, et on les met sur le même pied que la représentation nationale parlementaire.

Pendant ce temps, le pire, c’est qu’on invente des comités tirés au sort dont on ne connaît pas les membres, les idées, et on les met sur le même pied que la représentation nationale parlementaire. » Avant d’ajouter qu’il est « malsain et nuisible » que des « dizaines de milliers de Français ne soient pas représentés ».

. »L’idée que des courants politiques, qui représentent 1 Français sur 4, ne soient pas représentés, est malsain pour le débat démocratique »

« Il n’y a pas de problème de délai »,

pour instaurer une dose de proportionnelle dès les prochaines législatives, a assuré François Bayrou, qui propose soit de passer « par la voie parlementaire » ou bien de « consulter les Français » par référendum, quand bien même un référendum serait déjà organisé sur des mesures émanant de la Convention citoyenne. 

ARTICLE

François Bayrou: «Il faut demander aux Français ce qu’ils pensent de la proportionnelle par référendum»

25 01 2021 Le Figaro Tristan Quinault-Maupoil et Albert Zennou


LE FIGARO:

Vous avez toujours défendu l’instauration de la proportionnelle. Il semble que l’exécutif ne soit plus aussi déterminé à l’imposer. Comment réagissez-vous?


François BAYROU:

Ma certitude, c’est que la France doit changer sa manière de gouverner.

Aujourd’hui, l’apparence du pouvoir, c’est l’hyperpuissance, tous les pouvoirs entre les mains du président et de la majorité.

En réalité, c’est le contraire: tous les jours, on découvre des blocages nouveaux. C’est vrai pour cette majorité, c’était vrai pour les majorités précédentes.

Car il y a une réalité qui s’impose: on ne peut pas gouverner un pays moderne par le passage en force. Il faut construire une adhésion. Et notre fantasme national d’un homme seul avec sa majorité hégémonique, nous vérifions sans cesse que c’est un leurre.

Tous les grands sujets de réforme se heurtent au mur de l’opinion. Le mouvement contre les retraites, les «gilets jaunes», tout cela ce sont les symptômes d’une impasse. Le Parlement est contesté…

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :