Aller au contenu principal

41 RUPTURES D’ACTIVITÉ ET DE VIE EN CAS DE COUPURE – MAJ 8/10 12 2022 –

AUX 13 RUPTURES – PRÉSENTÉES DANS L’ARTICLE PROPOSÉ …

S’AJOUTENT TOUT PARTICULIÈREMENT ( 08 12 2022 ) :

  • FERMETURES D’ENTREPRISES,
  • COMMERCES, APPROVISIONNEMENT ALIMENTAIRE ( CUISSON, PRODUITS ET SERVICES DE PREMIERE NÉCESSITÉ,
  • DISTRIBUTION DE REPAS, DENRÉES, PRODUITS DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ AUX PERSONNES VULNÉRABLES,
  • SERVICES PUBLICS,
  • PHARMACIES,
  • HÔTELS,
  • CENTRES D’HÉBERGEMENT, CENTRES CARITATIFS – HÉBERGEMENT ET NOURRITURE …,
  • TRANSPORTS COLLECTIFS,
  • SECOURS INCENDIE,
  • SAMU,
  • DÉPLACEMENTS (ET ACCÈS OU SORTIE) DANS LES IMMEUBLES OU AUTRES SITES MUNIS D’ACCÈS ÉLECTRIFIÉS – ESCALIERS OU COULOIRS NON ÉCLAIRÉS…,
  • GARAGES ET PARKINGS,
  • ÉQUIPEMENTS DE SÛRETÉ ( INTRUSION, MENACES, CAMÉRAS DE SURVEILLANCE … )
  • SÉCURITÉ POLICE JUSTICE ( COMMISSARIATS, TRIBUNAUX, PRIDONS… ) FONCTIONNENT ET ACCÈS,
  • DÉFIBRILLATEURS, AIDES À L’APNÉE…,
  • TAXIS,
  • MÉDECINS ET INFIRMIERS,
  • INTERNET,
  • TELEPHONE,
  • SÉCURITÉ DES ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES ( INTRUSION, TEMPÉRATURE, INTERRUPTION, BATTERIES …),
  • CIRCULATION EN VILLE,
  • EAU POTABLE,
  • EAUX USÉES,
  • LOISIRS, CULTURE,
  • CHARGEMENT DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES,
  • DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ ( ALIMENTAIRES, POLLUTIONS …),
  • ALARMES RISQUES NATURELS ( INONDATIONS, MOUVEMENTS TERRESTRES…),
  • AIDES À DOMICILE,

Au total, cela ressemble bien à une situation de confinement radical à domicile (ou dans un autre lieu où l’on se trouve au moment de la coupure).

On peut s’étonner que l’exécutif n’aie pas élaboré une liste exhaustive des contraintes qui pèseront sur les Français en cas de coupure, accompagnée des conseils et préconisations indispensables.

LE SITE « RESILIENCE-URBAINE » DONNE UN CERTAIN NOMBRE DE CONSEILS POUR GERER UNE COUPURE

IDEM POUR LE MONDE :

« Coupures de courant : va-t-on fermer des écoles pendant que les remontées mécaniques seront préservées ? «

TITRE BASTA 6 décembre 2022 par Maxime Combes

Lettre à la première ministre

« Le gouvernement a dressé une liste confidentielle de 14 000 sites « prioritaires » qui ne subiront pas les coupures d’électricité. L’économiste Maxime Combes invite à réfléchir sur l’utilité sociale et économique des activités à préserver.

« Le 7 juin dernier, dans un entretien à la presse régionale, le président de la République Emmanuel Macron avait assuré qu’il n’y aurait « aucun risque de coupure d’électricité cet hiver ». Ce risque semble pourtant bien réel si l’on en croit la circulaire que vous venez d’envoyer aux préfets et dont la teneur a été rendue publique par plusieurs médias. On y apprend que des coupures d’électricité sont envisagées aux heures de pointe, entre 8 h et 13 h et 18 h et 20 h, et qu’elles pourraient concerner 60 % de la population. Si 14 000 sites jugés prioritaires (gendarmeries, casernes de pompiers, commissariats, hôpitaux, etc.) sont visiblement protégés de ces délestages volontaires, ce n’est pas le cas des établissements scolaires et des transports collectifs que vous ne considérez manifestement pas comme « prioritaires ».

« Définir ce qui est essentiel ou prioritaire et ce qui ne l’est pas, n’est pas qu’une affaire technocratique : de tels qualificatifs transcrivent nécessairement une certaine vision de notre société.

« Puisque cette liste des 14 000 sites préservés est à ce jour confidentielle, pourriez-vous a minima rendre publics les critères qui vous ont permis de discriminer les sites « prioritaires » des sites « non prioritaires » ? Que ce soit en période de confinement obligatoire ou à l’occasion d’un rationnement de l’accès à l’électricité, définir ce qui est essentiel ou prioritaire et ce qui ne l’est pas, n’est pas qu’une affaire technocratique : en plus de charrier une lourde charge symbolique – au risque d’être perçus comme du mépris envers les activités jugées « non essentielles » comme pendant la pandémie de Covid 19 – de tels qualificatifs transcrivent nécessairement une certaine vision de notre société. »

…./…

« Coupures d’électricité : les écoles vont-elles réellement fermer en cas de délestage ? »

TITRE SUD OUEST Par Sylvain Petitjean Publié le 09/12/2022

En cas de délestage cet hiver, les établissements scolaires seront concernés. Mais plusieurs questions se posent : les enfants reviendront-ils pour la cantine ? Les transports scolaires seront-ils assurés à midi ?

« Pas d’école le matin » dans les zones qui subiront des coupures de courant programmées et ciblées cet hiver, a confirmé jeudi 8 décembre le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye, qui a énoncé quelques grands principes.

1 Tous les établissements scolaires pourront être impactés

Oui, mais… « Ça concernera forcément les établissements scolaires car le réseau est trop important pour qu’on puisse les isoler », a assuré le ministre de l’Éducation nationale. Toutes Les écoles se situant dans un secteur concerné par un délestage le matin, de 9 à 10 heures puis de 10 à 13 heures, n’accueilleront pas les enfants pour l’ensemble de la demi-journée. Le gouvernement ne veut pas que les écoles soient ouvertes sans lumière, sans chauffage et sans dispositif d’alarme.

14 000 sites ont été définis comme prioritaires : des gendarmeries, des casernes de pompiers, des commissariats, des hôpitaux et d’autres sites sensibles. Les établissements scolaires ne font pas partie de cette liste mais ceux qui sont situés à proximité directe de ces infrastructures protégées ne seront en revanche pas touchés par les coupures.

Par ailleurs, certains enfants de personnels prioritaires (hospitaliers, force publique et entreprise stratégique) seront prioritaires pour être accueillis dans des écoles restées ouvertes.

2 Les élèves pourront revenir à la cantine pour le déjeuner

Pas sûr. Selon le ministre, « la rentrée des élèves le jour concerné se fera en début d’après-midi, avec sans doute un repas qui sera néanmoins prévu pour les élèves qui sont à la cantine ». Or cela tient de la responsabilité des collectivités locales, et dépendra essentiellement de la capacité des équipes municipales à produire un repas sur la période 8-13 heures, alors que les cuisines seront plongées dans le noir. À moins de servir des pique-niques froids ou d’ouvrir les réfectoires pour que les élèves s’y restaurent en apportant leur propre repas.

En milieu rural se pose aussi la problématique du transport scolaire, avec la possibilité, ou pas, de le décaler à la mi-journée.

Ces deux questions seront vraisemblablement à résoudre au niveau local par les collectivités, selon les moyens dont elles disposent.

3 Les parents d’élèves seront prévenus la veille

Vrai. Le gouvernement rappelle que grâce au dispositif Ecowatt, les Français seraient prévenus trois jours à l’avance du risque de délestage pour s’organiser afin de trouver un mode de garde alternatif.

Les associations d’élus sont très mobilisées et interpellent le gouvernement sur les délais prévus, jugés bien trop courts à leurs yeux pour assurer leur objectif de service minimum : ils demandent une alerte à 12 heures la veille d’un délestage, plutôt qu’à 17 heures ou 17 h 30.

À charge aussi pour les directeurs d’école de trouver le meilleur moyen de prévenir les parents, après la fin des cours, à propos de la rentrée décalée du lendemain. « On revit exactement la même chose que sous le Covid », a renchéri Sophie Vénétitay du SNES-FSU. La FCPE dénonce le retour de la « débrouille » locale. »

…/…

« C’est la folie » : les Français se ruent sur les groupes électrogènes »

TITRE LE POINT 08/12/2022

Fin novembre et début décembre, les ventes de ces groupes électrogènes ont quadruplé par rapport à l’année 2021. En cause, la crainte de coupures hivernales.

Les Français se préparent. Face à l’incertitude de l’approvisionnement électrique cet hiver, Aimé Hoeffler, 61 ans, a comme de nombreux Français sauté le pas et investi dans un groupe électrogène pour alimenter les équipements « indispensables ». Pour 2 000 euros, un générateur diesel neuf de 5 000 watts installé dans son garage peut tourner pendant une dizaine d’heures avec un plein, explique ce retraité qui vit à Rohrbach-lès-Bitche (Moselle). « C’est de la pure prévision, de la pure prudence », reconnaît-il.

Face à la crise énergétique, provoquée par la guerre en Ukraine et aggravée par des problèmes de maintenance des réacteurs nucléaires, des coupures de courant programmées et ciblées pourraient survenir cet hiver en cas de surcharge du réseau électrique. Même si le gouvernement et les opérateurs essayent de rassurer la population, Aimé Hoeffler n’est pas seul à se préparer au pire. « Depuis la fin de l’été », les ventes de groupes électrogènes ont largement augmenté chez Castorama, « avec en particulier une très forte progression depuis les deux dernières semaines », indique à l’Agence France-Presse une porte-parole du groupe, qui a « commencé très tôt à s’organiser ».

Par rapport à 2021, les quantités vendues ont été multipliées par 2,5 ces quatre derniers mois et par 4 ces deux dernières semaines, a détaillé l’entreprise. Chez Aimé Hoeffler, le générateur ne pourra faire tourner que « l’indispensable » : congélateur, électroménager et « si possible » la pompe à chaleur électrique pour le chauffage. »

…/…

BLACKOUT ÉLECTRIQUE ET NUMÉRIQUE, SOMMES NOUS PRÊTS ? Sud radio

« Vent de panique à la tête de l’État face au « scénario de la peur » »

TITRE LA TRIBUNE LE 10 12 2022 Marc Endeweld

« Un mini-blackout jeudi dans le Marais à Paris, il n’en fallait pas plus pour illustrer l’état de panique qui gagne le pouvoir. Comment rassurer les Français devenus adepte de Ecowatt. Chez EDF, un rapport d’un cabinet indépendant évoque le chiffre de 80 heures de coupures.

En juillet dernier, l’un de mes contacts rencontra dans une grande enseigne de bricolage un ancien haut cadre d’EDF. Ce dernier n’en menait pas large : il était en train d’acheter un groupe électrogène en prévision de futures coupures d’électricité. Car cet homme de la technique savait, dès cet été, qu’en l’état actuel du parc nucléaire français, le réseau électrique serait soumis à de très fortes tensions durant l’hiver.

Et pourtant : à l’époque, en France, aucun responsable politique ou économique évoquait ouvertement un tel scénario. Les spécialistes et initiés s’y préparaient. Pas les hauts fonctionnaires ou les responsables politiques qui ne cessent de naviguer à vue et d’avancer la tête dans le guidon. En politique..,

…/…

VOIR NOTRE PRÉCÉDENTE PUBLICATION :

LE CONSEIL DES MINISTRES LANCE UN PLAN DE COUPURES POUSSANT – PAR LA PEUR – LES FRANÇAIS AUX RESTRICTIONS … ET C’EST LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE QUI SE MET EN COLÈRE ( Liens vers d’autres publications en fin d’article )

ARTICLE

Coupures d’électricité : téléphone, ascenseur, digicode, feux rouges… qu’est-ce qui continuera de fonctionner ?

Midi Libre 5 12 2022

Avec les risques de coupures de courant annoncés pour cet hiver, il est important de se préparer et d’anticiper car plusieurs aspects de la vie quotidienne seront forcément impactés. Midi Libre a recensé 13 points.

Les futures coupures d’électricité qui n’ont pas encore eu lieu mais qui sont largement prévues par le gouvernement pour cet hiver doivent être anticipées par les Français pour éviter de se retrouver bloquer ou en mauvaise posture lors du délestage.

Voici un « éclairage » sur certains équipements du quotidien qui pourraient poser souci lors d’une éventuelle coupure.

1. Téléphone

Plus d’électricité signifie également coupure des antennes mobiles. Cependant comme le rapporte TF1, en cas d’urgence, les centres d’appels fonctionneront, mais il sera difficile de les contacter.Il est recommandé en cas d’urgencede tenter de composer le 112 car commme Matignon l’a spécifié aux préfets : « L’usage du 112 sera un palliatif car il s’agit d’un numéro accessible quel que soit l’opérateur, donc avec des chances bien plus élevées que l’appel soit acheminé, dès lors que la zone d’émission serait couverte par au moins un opérateur. »

Sinon il faudra se rendre en mairie pour contacter les secours en cas d’urgence. 

2. Ascenseur

Les ascenseurs seront bien entendu concernés par d’éventuelles coupures. Il est donc recommandé de ne pas les utiliser lors des annonces de délestage pour éviter de se retrouver coincé à l’intérieur d’une cabine, comme le précise Libération

3. Digicode, ouverture électrique des portes d’entrée ou de garage

Normalement il sera possible de rentrer dans son immeuble. En effet, le système de fermeture et ouverture électrique des portes sert à maintenir la serrure fermée. 

Donc logiquement, en cas de coupure, le digicode ne fonctionnera pas et les portes devraient être ouvertes. Mais il faut anticiper au cas où et éviter de faire des allers-retours entre l’extérieur et l’intérieur du domicile pour ne pas rester bloquer.

De plus, certaines portes possèdent une ouverture manuelle obligatoire en cas de coupure électrique. Idem pour les portes automatiques de garage, un levier manuel permet l’ouverture.

4. Transport : train, tramway…

L’alimentation des trains ou des tramway ne devrait pas être impacté par des coupures, mais comme la signalisation le sera, pour éviter de prendre des risques, la circulation de ce type de transports pourrait être coupée dans les zones de délestage, pour éviter notamment qu’un train soit bloqué sur une voie, comme le rapporte TF1.

5. Feux rouges

Il est recommandé d’éviter au maximum de prendre le volant lors d’une coupure de courant car il y a un risque de manque de signalisation, comme les feux rouges par exemple. 

6. Stations-service

Il ne sera pas possible de faire son plein pendant une coupure. En effet, les stations-service, se mettent automatiquement à l’arrêt en cas de coupures, pour des raisons de sécurité, comme le rapporte BFM.

7. Alarme incendie

Les alarmes incendies des bâtiments fonctionneront en cas de coupure. Et au domicile, elles sont alimentées par des piles. 

8. Matériel médical à domicile

Ces personnes ne devraient pas être impactées. En effet, les Agences régionales de santé (ARS) ont recensé les patients qui sont dépendants d’un équipement médical à domicile branché sur le secteur électrique. Enedis pourra alors informer les ARS en cas de délestage pour procéder à une prise en charge adaptée si besoin, comme une évacuation dans un établissement de santé, comme le rapporte Franceinfo

9. Téléassistance des personnes âgées

Les personnes âgées munies d’un émetteur-récepteur autour du cou ou du poignet afin de prévenir les secours en cas de chute ou de souci ne devraient pas avoir de souci. La téléassistance devrait donc fonctionner en cas de délestage car ils sont équipés d’une batterie de secours pour prendre le relais en cas de panne de courant.

10. Moyens de paiement

Il ne sera pas possible de retirer de l’argent au distributeur s’il se trouve sur une zone de délestage, comme le rapporte Le Parisien. Idem pour payer à la caisse de son supermarché, les caisses sont alimentées par de l’électricité, les lecteurs de carte bancaires également. 

Il vaut mieux éviter de faire des achats durant cette période de deux heures.

11. Congélateur-réfrigérateur

Les coupures n’excèderont pas deux heures de temps exprès. RTE, le gestionnaire du réseau d’électricité a précisé : « Cette coupure est de deux heures, elle est organisée et en deux heures, vous ne perdez pas votre congélateur. »

Il est préférable cependant d’éviter d’ouvrir la porte du réfrigérateur ou du congélateur. Si la porte reste fermée, un réfrigérateur peut conserver la nourriture au frais pendant quatre à six heures, en fonction du nombre d’aliments à l’intérieur – moins il est rempli, plus vite il se réchauffera. Le congélateur, lui, peut rester à bonne température pendant 24 heures s’il est à moitié plein et pendant 48 heures s’il est plein.

12. Péages

En cas de coupure d’électricité, les automobilistes ne risquent pas d’être coincés sur l’autoroute car les barrières de péage sont alimentées de manière autonome. L’autoroute ne sera donc pas gratuite.

13. Radio

Les radios pourront continuer à émettre. Mais il faudra se munir d’un appareil qui fonctionne à pile pour pouvoir écouter en FM.

RÉCENTES PUBLICATIONS DE METAHODOS :

LE CONSEIL DES MINISTRES LANCE UN PLAN DE COUPURES POUSSANT – PAR LA PEUR – LES FRANÇAIS AUX RESTRICTIONS … ET C’EST LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE QUI SE MET EN COLÈRE

BILLET – « CRISE DE L’ÉNERGIE : A QUOI JOUE LE GOUVERNEMENT ? «

DES CONFINEMENTS DE FAIT QUI GÉNÈRENT LA PEUR – LE TEXTE DE LA CIRCULAIRE https://metahodos.fr/2022/12/07/des-confinements-de-fait-qui-genere-peurs-et-incertitudes-le-texte-de-la-circulaire-de-la-1-ministre/

UN POSSIBLE CONFINEMENT : « COUPURES, CONFINEMENT…. ET LA DÉMOCRATIE DANS TOUT ÇA ? » https://metahodos.fr/2022/12/07/accepterons-nous-les-decisions-et-les-contraintes-aussi-redoutees-et-difficiles-soient-elles/

INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE : Yves BRÉCHET DEVANT L’ASSEMBLÉE NATIONALE

COMPRENDRE LA CRISE DE L’ÉLECTRICITÉ : AUDITION DU PDG D’EDF PAR L’ASS. NAT. EN SEPTEMBRE

COUPURES ÉLECTRIQUES : «LE PLAN DU GOUVERNEMENT … N’EN EST PAS UN»

PÉNURIE D’ÉLECTRICITÉ : «IGNORANCE STUPÉFIANTE», «PROCRASTINATION», «CARRIÉRISME»

« AUJOURD’HUI, NOUS DÉPENDONS DU CIEL » : L’EXÉCUTIF DANS LE COALTAR, FACE AU NUCLÉAIRE ABANDONNÉ – MISE À JOUR –

4 réponses »

  1. Bonjour, Thierry,Lors de mes cours je faisais évaluer l’hypothèse que d’un coup il n’y avait plus d’électricité. Nous faisions la liste de tout ce qui s’arrêtait, les digicodes, les frigos et congélateurs, les pompes à chaleurs, les pompes à essence, les téléphones, l’eau aux robinets, etc… Nous n’avions alors que peu de jours à survivre. Mais tout ceci paraissait improbable. Cependant il nous paraissait intelligent de s’y préparer car il n’était pas question de faire confiance aux bureaucrates et technocrates qui gèrent les communs. Mieux vallait s’en occuper nous même… Quand l’exercice de fixions devient réalité alors nous inventons le monde libertaire du communalisme ! Je pense que nous y sommes prêts.Bien amicalementJean-Marc

    Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    J’aime

  2. Le secteur agricole serait aussi très fortement touché: plus de trayeuses électriques, rupture de la chaine du froid, arrêt de la ventilation des élevages en particulier avicoles, etc.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :