Aller au contenu principal

VŒUX ET RÉSOLUTIONS, SUITE – BLAISE CENDRARS

VŒUX SUITE, DÉJÀ PUBLIÉ PAR METAHODOS :

PARMI LES PLUS BEAUX VŒUX … https://metahodos.fr/2023/01/09/parmi-les-plus-beaux-voeux/

« L’INCERTAIN DE L’AVENIR, MAIS LA LIBERTÉ ABSOLUE » MEILLEURS VŒUX AVEC ALBERT CAMUS https://metahodos.fr/2023/01/09/meilleurs-voeux-avec-albert-camus-lincertain-de-lavenir-mais-la-liberte-absolue/

DE LA FRAGILITÉ DES VOEUX EN POLITIQUE https://metahodos.fr/2023/01/08/pourquoi-la-politique-ne-peut-elle-reposer-sur-des-voeux/

« LA DÉMOCRATIE…, LA BONNE RÉSOLUTION QUE NOUS DEVRIONS PRENDRE POUR 2023 » https://metahodos.fr/2023/01/03/democratie-le-franc-parler-de-caroline-fourest/

« EN 2023, REGARDONS LA FRANCE QUI NE BAISSE PAS LES BRAS ! » … MALGRÉ LE « DÉCLASSEMENT » https://metahodos.fr/2023/01/03/en-2023-regardons-la-france-qui-ne-baisse-pas-les-bras/

LA PAROLE POLITIQUE EN KIT MÉDIATIQUE – LES VOEUX AVANT LES VOEUX, CONNIVENCES ET AUTRES DÉRIVES – DOSSIER https://metahodos.fr/2023/01/02/52211/

VOEUX DE VITALITÉ, DE SOLIDARITÉ, DE PROSPÉRITÉ https://metahodos.fr/2023/01/01/voeux-de-vitalite-de-solidarite-de-prosperite/

ARTICLE

Les résolutions de Blaise Cendrars – Le poème du dimanche

Jérôme Leroy CAUSEUR. 8 janvier 2023

Les résolutions du début d’année, dispensées par Blaise Cendrars. Prenons note de la nécessité de vivre heureux, malgré les épreuves.


D’outre-tombe, Blaise Cendrars nous fait part de ses résolutions. Notre bourlingueur manchot préféré, voyageur parfois imaginaire, a traversé un siècle compliqué et a connu la Grande Guerre où il a laissé son bras droit. Rien, comme Apollinaire, ne l’obligeait pourtant au carnage.

Ce Suisse né à la Chaux-de-Fond en 1887 n’avait plus vraiment l’âge des tranchées mais cela ne l’a pas empêché de s’engager avant d’être réformé en 1915. Une naturalisation l’a récompensé en 1916. Pour la seconde mi-temps de la guerre civile européenne, en 1939, il revient sur le front comme correspondant de guerre dans l’armée britannique. Ensuite, il y aura des voyages, des romans, des poèmes, des souvenirs écrits de la main gauche, de la vache enragée, le goût du Brésil et des soupentes parisiennes.

A lire ensuite, Jean-Paul Brighelli: “Guerre”, ou la fabrique du génie

Tout ça aurait pu le rendre sombre, il se révèle plutôt un émerveillé inquiet devant le métier de vivre.

Sans doute parce que le refus de la mélancolie, comme le montre le poème que nous vous proposons aujourd’hui, est une affaire de volonté. On n’a aucune raison, par les temps moroses et parfois épouvantables qui sont les nôtres, en ces années vingt d’effondrement au ralenti, de se laisser faire. Il convient au contraire de garder dans l’épouvante, le sourire aux lèvres, comme le faisait Blaise Cendrars, il y a presque cent ans.


Feuille de route

Nous ne voulons pas être tristes
C’est trop facile
C’est trop bête
C’est trop commode
On en a trop souvent l’occasion
C’est pas malin
Tout le monde est triste
Nous ne voulons plus être tristes.

Blaise Cendrars, Feuilles de route, 1924

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :